Meilleurs Prenoms logo

A fÊter aujourd’hui

fiche prÉnom

SIMON-CLAUDE

OK

Vous recherchez l'étymologie d'un prénom composé de SIMON et CLAUDE.
Vous trouverez l'origine et sens de ces prénoms ci-dessous.


Simon

Genre : masculin

Origine et sens : qui est exaucé (hébreu).

Fête : 28 octobre

Origine géographique :

anglais, français, allemand, scandinave, cultures judéo-chrétiennes

En savoir plus :

Ce nom mentionné dans l’Ancien Testament est très ancien. Il fut porté par Simon Macchabée, gouverneur juif de la Judée et fondateur de la dynastie des Hasmonéens au IIe siècle avant J.-C. Il fut également porté par plusieurs saints, dont deux apôtres. Simon se diffuse au Moyen Âge, connaît une envolée durant la Réforme, et maintient ses attributions dans les pays de culture judéo-chrétienne jusqu’au XIXe siècle. Son retour français est tardif, et somme toute modeste, puisqu’il ne perce pas au-dessus du 35e rang masculin à son pic (au début des années 1990).
Simon est le nom originel de l’apôtre qui devint saint Pierre. Jésus choisit ce nom pour lui en référence à la mission dont il fut investi, celle de bâtir des églises « solides comme de la pierre ».  Apôtre de Jésus lui aussi, saint Simon, appelé le « zélote », aurait prêché l’Évangile en Perse avant de mourir martyr. Dans l’Ancien Testament, Simon, le fils de Jacob et Léa, est le fondateur d’une des douze tribus d’Israël. Général et homme d’État sud-américain, Simon Bolívar combattit pour l'indépendance des colonies espagnoles d'Amérique. Il est le libérateur du Venezuela, de la Colombie, de l'Équateur et du Pérou.

Caractérologie :

résolution, méditation, savoir, volonté, intelligence


Claude

Genre : masculin

Origine et sens : boiteux (latin).

Fête : 15 février

Origine géographique :

français, anglais

En savoir plus :

Deux empereurs romains portent le nom latin Claudius aux premiers siècles, mais c’est au VIIe siècle que saint Claude, l’évêque de Besançon, introduit le prénom en Franche-Comté. Claude est alors inexistant et se propage très lentement. Une dizaine de siècles lui seront nécessaires pour être finalement connu en France et en Angleterre. Si sa carrière devenue florissante tourne court au XIXe siècle, c’est pour mieux briller au suivant. Au masculin, Claude figure parmi les 10 premiers rangs français de 1930 à1950. Il s’affichera même troisième à son point culminant (1936). Par comparaison, l’envol de Claude au féminin est resté discret.
Saint Claude La Colombière, jésuite au XVIIe siècle, confesseur de sainte Marguerite-Marie, est fêté le 15 février.

Caractérologie :

audace, direction, indépendance, dynamisme, assurance