Meilleurs Prenoms logo

A fÊter aujourd’hui

fiche prÉnom

SEBASTIEN-CHARLES

OK

Vous recherchez l'étymologie d'un prénom composé de SEBASTIEN et CHARLES.
Vous trouverez l'origine et sens de ces prénoms ci-dessous.


Sébastien

Genre : masculin

Origine et sens : respecté, vénéré (grec).

Fête : 20 janvier

Origine géographique :

français

En savoir plus :

La forme latine Sebastianus, portée au Ve siècle par un empereur romain, est l’ancêtre du Sebastian anglais, allemand, scandinave et espagnol en usage au Moyen Âge. En France, Sébastien fait peu d’émules avant que Belle et Sébastien soit diffusé en 1965. Le nombre de ses attributions, décuplées par le succès de la série télévisée, le propulse au premier rang masculin de 1975 à 1979, puis au deuxième jusqu’en 1985. Son reflux s’est accentué au début du IIIe millénaire.
Capitaine dans l'armée de Dioclétien au IIIe siècle, saint Sébastien fut battu à mort par ses soldats lorsque ceux-ci découvrirent qu'il était chrétien. Il est le patron des prisonniers. Ce prénom fut également porté par un roi du Portugal au XVIe siècle.

Caractérologie :

ténacité, méthode, fiabilité, engagement, détermination


Charles

Genre : masculin

Origine et sens : force (germanique).

Fête : 2 mars, 4 novembre

Origine géographique :

français, anglais

En savoir plus :

Au cours des siècles, dix rois de France, sept empereurs d'Allemagne et plusieurs rois anglais, suédois et espagnols ont porté ce nom. Malgré ce passé riche en histoire, Charles est peu répandu avant la Restauration. En 1660, le retour puis le couronnement de Charles II en Angleterre donnent une impulsion au prénom. Lorsque Charles Dickens (1812) et Charles Baudelaire (1821) voient le jour, Charles et ses différentes graphies sont devenus très en vogue en Europe. En France, ce prénom reste prisé tout au long de la vie de Charles de Gaulle (1890-1970). Il n’a jamais disparu des maternités depuis son repli dans les années 1920.
Issu d'une famille noble italienne, saint Charles fit le choix de vivre pauvrement et d'accomplir sa vocation religieuse. Archevêque de Milan, il soigna lui-même les malades de la peste en 1576.

Caractérologie :

détermination, communication, pragmatisme, optimisme, créativité