Meilleurs Prenoms logo

A fÊter aujourd’hui

fiche prÉnom

OLIVIA-JEANNE

OK

Vous recherchez l'étymologie d'un prénom composé de OLIVIA et JEANNE.
Vous trouverez l'origine et sens de ces prénoms ci-dessous.


Olivia

Genre : féminin

Origine et sens : Olive (latin). Une racine scandinave ( olafr) pourrait également lui conférer le sens d'« ancêtre » en vieux norrois.

Fête : 5 mars

Origine géographique :

anglais, italien, espagnol, allemand, néerlandais, scandinave, français

En savoir plus :

Olivia est une forme moderne des variantes médiévales Olive et Oliva. Elle est rarement attribuée en Europe avant les années 1960. En France, c’est l’ascension d’Olivier qui révèle ce féminin dans les années 1970. Son parcours a été fluctuant mais sa nouvelle croissance se confirme aujourd’hui.

Caractérologie :

indépendance, courage, curiosité, dynamisme, analyse


Jeanne

Genre : féminin

Origine et sens : Dieu fait grâce (hébreu).

Fête : 30 mai

Origine géographique :

français

En savoir plus :

Ce prénom riche en histoire a été porté par sept reines de France et de nombreuses saintes. Il se propage dès le Moyen Âge à l’ensemble des pays chrétiens, où il est orthographié de nombreuses manières -Jehan(ne) en France, Joan en Angleterre, Juana en Espagne, et Giovanna en Italie-. Popularisée par Jeanne d’Arc au XVe siècle, Jeanne prend toute son ampleur et éclipse ses variantes françaises. Elle devient ainsi la plus grande rivale de Marie.
Glorieuse au XIXe siècle, Jeanne s’évanouit dans les années 1940 pour mieux renaître en fin de siècle. Arrivée à point, la vague du rétro la propulse dans le top 30 français et, depuis 2005, dans l'élite parisienne.
Le 30 mai célèbre sainte Jeanne d’Arc, la bergère la plus célèbre de France. Jeanne d’Arc fut élevée à Domrémy, en Lorraine, pendant la guerre de Cent Ans. Selon son témoignage, elle entendit des voix célestes qui lui ordonnèrent de libérer la France du joug anglais. Après avoir convaincu Charles VII de lui confier une armée, elle délivra Orléans et ouvrit la voie au sacre de Charles VII à Reims. Mais après avoir volé au secours de Compiègne, elle fut capturée par les Bourguignons, vendue aux Anglais et emprisonnée à Rouen. Malgré les maigres chefs d’accusation qui lui furent reprochés (notamment celui de porter des habits d’homme), le tribunal, conduit par l’évêque de Beauvais Pierre Cauchon, la condamna pour hérésie. Elle fut brûlée vive en public place du Vieux-Marché le 30 mai 1431.

Caractérologie :

méthode, fiabilité, ténacité, engagement, sens du devoir