Meilleurs Prenoms logo

A fÊter aujourd’hui

fiche prÉnom

HELENE-SARAH

OK

Vous recherchez l'étymologie d'un prénom composé de HELENE et SARAH.
Vous trouverez l'origine et sens de ces prénoms ci-dessous.


Hélène

Genre : féminin

Origine et sens : éclat du soleil (grec).

Fête : 18 août

Origine géographique :

français

En savoir plus :

Ce prénom apparaît sous différentes graphies (Ellen, Helen, Helena, etc.) dans les pays chrétiens au Moyen Âge. Sa diffusion, alimentée par le culte de sainte Hélène, s’étend sur plusieurs siècles. Durant la Renaissance, Helen ressuscite en Angleterre mais pas en France, où Hélène reste rare jusque dans les années 1850. Il prend alors une ampleur grandissante tout en s’abstenant de faire de grandes vagues. Hélène maintient une visibilité constante tout au long du XXe siècle, prénommant autant de filles (4000) en 1920 qu’en 1980, de sorte que ce prénom a acquis une allure tout à fait classique. Depuis le début des années 2000, sa fortune s’est inversée ; c’est aujourd’hui Héléna (ou Helena) qui lui est préféré.
Sainte Hélène, la mère de Constantin le Grand, se convertit au christianisme et défendit ardemment la cause des chrétiens au IVe siècle. Fille de Zeus, Hélène est si belle qu'elle est courtisée par les plus grands héros de la mythologie grecque. Elle choisit Ménélas pour époux mais est enlevée par le prince troyen Pâris, ce qui provoque la guerre de Troie. Homère a placé cet épisode tragique au cœur de l'Iliade.

Caractérologie :

persévérance, structure, sécurité, honnêteté, efficacité


Sarah

Genre : féminin

Origine et sens : princesse (hébreu).

Fête : 9 octobre

Origine géographique :

large diffusion dans l'ensemble des pays anglophones et occidentaux. Sarah existe aussi dans les cultures musulmanes même si Sara y est plus courant.

En savoir plus :

La diffusion de Sarah remonte à plusieurs siècles dans les pays anglophones, mais son émergence française est récente. Peu donné au début du XXe siècle, abandonné entre 1940 et 1960, ce prénom grandit dans les années 1980, au moment où la vogue des prénoms bibliques fait renaître plusieurs célébrités de l’Ancien Testament. Sarah s’envole aux côtés de Léa et Éva, mais elle plafonne rapidement, culminant à la 8e place du palmarès féminin en 2000. Malgré son déclin national, elle brille encore dans les tout premiers rangs parisiens.
Épouse d’Abraham dans la Bible, Sarah a le don de la beauté mais pas celui de la maternité. Aussi ne peut-elle réprimer un rire lorsqu’un ange vient lui annoncer qu’elle mettra au monde un enfant à l’âge de 90 ans. Son fils, le bien-nommé Isaac (de l’hébreu : « rire »), naîtra dans l’année.
Connue sous le nom de « Sara la Noire », sainte Sarah est la patronne des Gitans. Elle est honorée le 25 mai.

Caractérologie :

intuition, relationnel, fidélité, médiation, adaptabilité