Meilleurs Prenoms logo

A fÊter aujourd’hui

fiche prÉnom

DOMINIQUE-HELENE

OK

Vous recherchez l'étymologie d'un prénom composé de DOMINIQUE et HELENE.
Vous trouverez l'origine et sens de ces prénoms ci-dessous.


Dominique

Genre : masculin

Origine et sens : qui appartient au Seigneur (latin).

Fête : 8 août

Origine géographique :

français

En savoir plus :

Dérivés du latin dominicus, Dominique et ses différentes graphies (Dominic en Angleterre, Domingo en Espagne, Domenico en Italie, etc.) sont attribués dès le Moyen Âge. Ils deviennent, au fil du temps, très courants dans les familles catholiques. Dominique s’efface au XIXe siècle dans l’Hexagone et on le trouve en petite forme avant la Deuxième Guerre mondiale. Sa renaissance entraîne l’émergence, puis le vif succès de son féminin, ce qui le transforme en prénom mixte. Dans les deux genres, il brillera dans le top 10 français une bonne partie des années 1950. Aujourd’hui, Dominique est porté par une courte majorité d’hommes (58%).
Originaire de Castille, saint Dominique de Guzman fut prédicateur dans les campagnes du Languedoc. Il eut pour mission de combattre l'hérésie cathare et de ramener les Albigeois à la foi catholique. Fondateur en 1206 de l'ordre des Frères prêcheurs (plus tard appelé ordre des Dominicains), il est l'un des pères de l'Inquisition.

Caractérologie :

caractère, force, ambition, habileté, logique


Hélène

Genre : féminin

Origine et sens : éclat du soleil (grec).

Fête : 18 août

Origine géographique :

français

En savoir plus :

Ce prénom apparaît sous différentes graphies (Ellen, Helen, Helena, etc.) dans les pays chrétiens au Moyen Âge. Sa diffusion, alimentée par le culte de sainte Hélène, s’étend sur plusieurs siècles. Durant la Renaissance, Helen ressuscite en Angleterre mais pas en France, où Hélène reste rare jusque dans les années 1850. Il prend alors une ampleur grandissante tout en s’abstenant de faire de grandes vagues. Hélène maintient une visibilité constante tout au long du XXe siècle, prénommant autant de filles (4000) en 1920 qu’en 1980, de sorte que ce prénom a acquis une allure tout à fait classique. Depuis le début des années 2000, sa fortune s’est inversée ; c’est aujourd’hui Héléna (ou Helena) qui lui est préféré.
Sainte Hélène, la mère de Constantin le Grand, se convertit au christianisme et défendit ardemment la cause des chrétiens au IVe siècle. Fille de Zeus, Hélène est si belle qu'elle est courtisée par les plus grands héros de la mythologie grecque. Elle choisit Ménélas pour époux mais est enlevée par le prince troyen Pâris, ce qui provoque la guerre de Troie. Homère a placé cet épisode tragique au cœur de l'Iliade.

Caractérologie :

persévérance, structure, sécurité, honnêteté, efficacité